Cela fait 3 ans que cette Canadienne a été arrêtée en Syrie. Elle ne partira peut-être jamais.

Avertissement : Cette histoire traite de thèmes que certains pourraient trouver bouleversants

La fin du mois de janvier était une sorte d’anniversaire pour Kimberly Polman. Le temps comptait dans le désespoir, la maladie, la peur, les tentatives de suicide, la chaleur torride du désert en été, le vent hurlant et la poussière tourbillonnante en hiver. Hépatite, dents cassées et feux de tente.

Cela fait trois ans qu’elle a été arrêtée par des combattants kurdes dans le nord-est de la Syrie et envoyée dans un camp de détention pour son association présumée avec l’Etat islamique.

Polman insiste sur le fait qu’elle n’était ni une militante ni une partisane. Qu’elle a été attirée dans la pègre violente de l’ISIS par un homme qui a promis le mariage et une opportunité d’aider le peuple qui souffre en Syrie.

Elle y est allée – bêtement, admet-elle – et en paie maintenant le prix en perdant sa liberté. Et la vraie perspective de mourir là-bas.

“Mentalement, je me suis dégradée, surtout l’année dernière”, m’a-t-elle dit. “J’ai tenté de me suicider à plusieurs reprises et je peux également voir des signes graves de dépression chez certaines des autres Canadiennes.”

Une douzaine de femmes canadiennes et leurs enfants sont détenus dans les camps kurdes depuis 2019, ainsi que de nombreuses autres familles étrangères. Gardé sous garde armée, logé dans des tentes fragiles, dans des conditions souvent décrites par un seul mot : terrible. Kimberly Polman, 49 ans, est la Canadienne la plus âgée.

« Presque tout le monde se casse les dents », m’a-t-elle dit. « Et ils ne se contentent pas de casser, comme de craquer. C’est presque comme s’ils s’arrachaient parce qu’ils sont mous.

See also  Rising costs are a concern

Une équipe d’experts des droits de l’homme des Nations Unies s’est récemment impliquée directement dans le cas de Polman et a averti le Canada que sa vie était en danger.

« Les conditions désastreuses dans lesquelles elle est détenue mettent sa vie en danger », indique le rapport de l’ONU, « et peuvent s’apparenter à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ».

Selon les directives du gouvernement canadien, qui n’ont pas été rendues publiques et qui sont très restrictives, elle est la seule détenue canadienne qui répond aux critères d’un éventuel rapatriement. Les autres, semble-t-il, ont peu d’espoir de partir.

Dans sa description de l’état de Polman, le document de l’ONU indique qu’elle a perdu plus de la moitié de son poids corporel ; a été détenu sans inculpation, sans procès et sans accès à un avocat.

“Sa famille sait que Mme Polman est suicidaire.”

Peter Galbraith, un ancien diplomate américain, a récemment proposé d’escorter Polman hors du camp, mais le Canada a refusé sa coopération. Galbraith, qui a participé au sauvetage d’autres Canadiens, est reparti les mains vides.

Il avait également proposé de secourir un garçon canadien de 9 ans gravement asthmatique.

Le Dr Alexandra Bain, fondatrice et directrice d’un groupe de soutien familial, a supplié Affaires mondiales Canada d’approuver la libération de Polman. Sans action urgente, a-t-elle averti, la prochaine étape pourrait consister à organiser le retour de son corps.

« Tout ce que le Canada avait à faire était d’envoyer un courriel aux autorités kurdes, et une femme très malade aurait pu être en route pour le Canada. Ils ne feraient même pas ça.

See also  Marie-Michèle Gagnon 8th in the women's downhill

Affaires mondiales n’a pas répondu directement aux questions sur l’échec du sauvetage, bien que les responsables gouvernementaux aient été confirmés qu’ils savaient que certains détenus pourraient être aux prises avec une détérioration de leur santé physique et mentale.

Alors que l’ambassadeur Galbraith attendait une réponse du Canada, des membres de la famille de Polman en Colombie-Britannique se préparaient à s’envoler pour l’Irak et à la ramener chez elle. C’était un effort futile. Il y avait un plan, mais pas de sauvetage.

Alors que février s’installe, les femmes et les enfants canadiens entrent maintenant dans leur quatrième année de détention. Tout le monde est malade, m’a dit Polman, et les incendies de tente sont fréquents. Ils ont été fournis avec des radiateurs à flamme nue.

« En un mois, 17 tentes ont été incendiées.

Lorsque je l’ai rencontrée pour la première fois, elle portait un hijab complet, mais porte maintenant des vêtements occidentaux, comme le font la plupart des femmes canadiennes. Ils se démarquent des autres qui continuent de soutenir ISIS.

“Vous n’avez qu’à attendre que votre gouvernement vous sauve”, a déclaré Polman dans l’un de ses messages vocaux, interrompu par une toux thoracique profonde.

“Pour vous donner vos droits en tant qu’être humain.”

Si vous ou quelqu’un que vous connaissez êtes en crise, voici quelques ressources disponibles.

  • Ligne d’aide canadienne pour la prévention du suicide (1-833-456-4566)

  • Centre de toxicomanie et de santé mentale (1 800 463-2338)

  • Crisis Services Canada (1-833-456-4566 ou texte 45645)

  • Jeunesse, J’écoute (1-800-668-6868)

  • Si vous avez besoin d’une assistance immédiate, composez le 911 ou rendez-vous à l’hôpital le plus proche.


Related Posts

des milliers de personnes au nouveau brunswick sans électricité alors que

Des milliers de personnes au Nouveau-Brunswick sans électricité alors que Fiona atterrit au Canada atlantique | Nouvelles de Radio-Canada

Alors que l’œil de la tempête se trouve bien à l’est de la province, la tempête post-tropicale Fiona provoque des pannes d’électricité généralisées dans une grande partie…

during the election on october 15, francophone voters are invited

During the election on October 15, Francophone voters are invited to elect school trustees who take French education to heart.

The 2022 general local elections including school board elections will take place on October 15 in British Columbia. And on the eve of this election, it is…

your full replica of the sun from september 24 to

Your full replica of the Sun from September 24 to 30

Your full replica of the Sun from September 24 to 30 See also  The essentials of the Canadian stand out

le gouvernement du canada soutient les jeunes de diverses identités

Le gouvernement du Canada soutient les jeunes de diverses identités de genre grâce à des projets de développement des compétences

GATINEAUQC, 23 septembre 2022 /CNW/ – Des progrès ont été réalisés au cours des dernières décennies vers l’inclusion des 2SLGBTQI+ dans Canada; cependant, la discrimination, l’homophobie, la…

climate inaction: young people's mental health is at risk

Climate inaction: young people’s mental health is at risk

Photo by Joice Kelly (unsplash) ” I do not want to die. But I don’t want to live in a world that makes fun of young people…

a fabulous blonde

A fabulous blonde

Do you know the DESIGNME brand? Created and manufactured in Montreal, here is a line of professional quality hair care and styling products. See also  The essentials…

Leave a Reply

Your email address will not be published.