Des milliers de personnes descendent dans la rue pour soutenir la résidence permanente au Canada pour les migrants sans papiers – Canada Immigration and Visa Information. Services d’immigration canadiens et évaluation en ligne gratuite.





Des milliers de migrants et leurs partisans sont descendus dans les rues des villes canadiennes à travers le pays au cours du week-end pour maintenir la pression sur Ottawa alors qu’il développe une nouvelle voie permettant aux migrants sans papiers de devenir résidents permanents.

Dans la plus grande ville du Canada, des centaines de personnes ont manifesté sous la pluie samedi.

« Nous avons actuellement une opportunité historique de réparer un tort qui dure depuis de très nombreuses années », aurait déclaré Syed Hussan, directeur exécutif de la Migrant Workers Alliance for Change (MWAC). Presse Canadienne.

« Nous voulons nous assurer que le Parlement ne tarde en aucune manière. »


Lire la suite

Le Canada invite 3 250 personnes alors que le score de CRS chute à nouveau dans le nouveau tirage Entrée express
Voici les sept meilleurs emplois du secteur de la santé au Canada
Tirage au sort de la Colombie-Britannique : la province émet au moins 292 invitations d’immigration au Canada


Les manifestations ont eu lieu quelques jours seulement après qu’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a confirmé que des travaux étaient en cours pour s’appuyer sur les programmes pilotes existants et développer une nouvelle voie permettant aux travailleurs sans papiers de devenir résidents permanents.

Cependant, les responsables du ministère de l’Immigration ont jusqu’à présent refusé de divulguer la forme que prendra cette nouvelle voie, le nombre de candidats qu’elle admettra au Canada ou la date à laquelle elle pourrait être dévoilée.

« Nous ne pouvons pas spéculer sur les décisions futures en matière de programmes ou de politiques », a répondu la porte-parole d’IRCC, Michelle Carbert, dans un courriel à Immigration.ca.

Le porte-parole d’IRCC ne ferait que confirmer que des travaux sont en cours et que le ministère de l’Immigration travaille avec des experts universitaires et des intervenants de l’industrie, y compris le Conseil canadien pour les réfugiés et le Migrant Rights Network.


Regarder la vidéo


Des manifestations étaient prévues dans 13 villes pendant le week-end. y compris Toronto, Montréal, Edmonton, Vancouver, Fredericton et St. John’s.

See also  “Severance”: office life

Hussan aurait déclaré qu’Ottawa devait créer cette nouvelle voie pour les quelque 500 000 migrants sans papiers au Canada et garantir le statut de résident permanent aux 1,2 million de migrants ayant un statut temporaire.

Des syndicats, dont certains représentant des journalistes, étaient également présents lors des manifestations.

Une migrante raconte à la foule que sa famille a eu du mal à obtenir des soins de santé en raison d’un manque de statut

Devant le bureau de circonscription du centre-ville de la vice-première ministre Chrystia Freeland, Merari Borgez, 19 ans, aurait raconté à la foule les difficultés rencontrées par sa famille pour obtenir des soins de santé et une éducation en tant que migrants sans papiers.

« Vivre sans statut est déshumanisant », aurait-elle dit. « Nous ne voulons pas de pitié. Nous voulons des actions. »

Alors que le Canada travaille à la création de cette nouvelle voie, l’IRCC s’appuie sur les leçons qu’il a apprises grâce à ses lancements de programmes innovants qui ont réussi la transition des personnes au Canada avec un statut temporaire ou sans statut vers la résidence permanente.

« Plus particulièrement, des programmes tels que les anges gardiens, le projet pilote pour les travailleurs de la construction sans statut et les voies d’accès à la résidence permanente pour les travailleurs temporaires et les diplômés internationaux », a écrit Carbert.

Le parcours spécial Anges Gardiens a été rapidement mis en place au plus fort de la pandémie de COVID-19, entre décembre 2020 et août 2021, pour les demandeurs d’asile qui fournissaient alors déjà des soins directs aux patients dans le secteur de la santé.

Programme des travailleurs de la construction sans statut prolongé jusqu’au 2 janvier

“Une fois que nous avons confirmé que les candidats étaient éligibles et avaient l’expérience de travail requise pour ce programme, également connu sous le nom d’anges gardiens, toute mesure de renvoi en vertu de laquelle ils ont été référés a été suspendue jusqu’à ce qu’une décision finale soit prise sur leur candidature”, a déclaré Carbert.

See also  The war in Ukraine rekindles the flame of GNL Québec

La politique publique temporaire pour les travailleurs de la construction sans statut à Toronto est une autre voie vers la résidence permanente. Il a été lancé en 2020, puis prolongé jusqu’au 2 janvier de l’année prochaine – ou jusqu’à ce que 500 candidats et les membres de leur famille aient obtenu la résidence permanente, selon la première éventualité.

Cette voie reconnaît les contributions économiques de ces travailleurs et vise à remédier à leur vulnérabilité en raison de leur absence de statut d’immigration, a déclaré Carbert.

«Le gouvernement travaille avec le Congrès du travail du Canada, qui réfère les candidats qui ont de fortes chances de répondre aux critères d’admissibilité de la politique publique à IRCC», a-t-elle déclaré.

« Les demandeurs admissibles peuvent demander un permis de séjour temporaire et un permis de travail ouvert pour rester et continuer à travailler au Canada pendant que leur demande de résidence permanente est traitée et finalisée.

L’année dernière, l’IRCC a également lancé le parcours unique de résident temporaire à résident permanent (TR à RP) qui était ouvert pour accepter 90 000 travailleurs temporaires et diplômés internationaux déjà au Canada.

La nouvelle de la voie actuelle en cours d’élaboration par le ministre de l’Immigration Sean Fraser et son équipe à l’IRCC a été annoncée pour la première fois par le Étoile de Toronto qui a cité une source anonyme

Avec la nouvelle voie, IRCC espère tirer parti d’une tendance déjà existante de résidents temporaires qui demandent – ​​et obtiennent – ​​la résidence permanente au Canada.

L’année dernière, près de 169 000 ressortissants étrangers qui étaient au Canada avec un permis de travail ont obtenu leur résidence permanente, ce qui représente environ 41,6 % de tous les nouveaux résidents permanents au Canada en 2021.

See also  When Indigenous peoples speak at the McCord Museum

Plus de 30 000 demandeurs d’asile sont devenus de nouveaux résidents permanents du Canada au cours des six premiers mois

«De plus, plus de 157 000 anciens étudiants internationaux sont devenus résidents permanents en 2021, un nouveau record, dont plus de 88 000 qui sont passés directement d’un permis de travail post-diplôme (PGWP) au statut permanent», a déclaré Carbert.

« Alors que nous sortons de la pandémie, IRCC continuera d’explorer de nouvelles avenues pour aider davantage de ressortissants étrangers vivant déjà au Canada à en faire leur résidence permanente.

“C’est l’occasion pour nous d’examiner les meilleures pratiques et les leçons tirées de nos expériences précédentes pour assurer la politique publique la plus inclusive et la plus efficace.”

Dans une lettre demandant au ministre de l’Immigration de créer une nouvelle voie pour les migrants sans papiers au Canada, Unifor – le même syndicat qui représente Étoile de Toronto journalistes qui ont raconté l’histoire de cette nouvelle voie – suggère qu’il pourrait y avoir beaucoup plus de ces personnes au Canada.

« Pour que ces parcours de résidence permanente et ces programmes de régularisation fassent une réelle différence dans la vie de plus de 1,7 million de migrants actuellement sans statut sécurisé au Canada, ils doivent être rendus aussi ouverts et accessibles que possible », a écrit la présidente nationale d’Unifor, Lana Payne. dans cette lettre datée du 30 août de cette année.

Certes, de nombreuses personnes ont traversé la frontière canadienne à des passages frontaliers non autorisés au cours de la dernière décennie, mais la tenue de registres officiels ne remonte qu’à 2017.

Au cours des six premiers mois de cette année seulement, IRCC estime que 30 238 demandeurs d’asile sont entrés au Canada et ont présenté des demandes d’asile par ces passages frontaliers non autorisés, dont 24 811 sont toujours en attente.

L’année dernière, environ 79 052 demandeurs d’asile de ce type sont arrivés à ces points de passage, dont 64 254 sont toujours en attente.


Related Posts

long live the waterways in burnaby

Long live the waterways in Burnaby

Rivers, rivers and streams will be celebrated on September 25 as part of World Waterways Day. Demonstrations and activities for young and old will take place from…

gay marriage approved by referendum in cuba

Gay marriage approved by referendum in Cuba

Cuba’s electoral authority announced on Monday that the Family Code, which includes same-sex marriage and surrogacy, had been “approved” by referendum, specifying that the partial results giving…

le district scolaire de kamloops thompson commence la nouvelle année avec

L’adolescent Luca Koleosho a des options internationales, mais aime passer du temps dans le camp du Canada

Son premier contact avec l’équipe canadienne a été quelque peu chaotique. Il faisait partie du camp malheureux de Vancouver en juin lorsque les joueurs ont boycotté un…

the film “eternal spring” will represent canada in the race

The film “Eternal Spring” will represent Canada in the race for the Oscar for Best International Film 2023

The film Eternal Spring by director, screenwriter and producer Jason Loftus alongside screenwriters Masha Loftus and the Pearman brothers and producers Masha Loftus, Yvan Pinard and Kevin…

rent or buy? what awaits the clothing rental industry in

Rent or buy? What awaits the clothing rental industry in Canada

In Canada, a rush of new clothing rental businesses began to appear in the years leading up to the pandemic, offering everything from special occasion or work…

fiona lave des maisons et coupe le courant au canada

Fiona lave des maisons et coupe le courant au Canada

TORONTO (AP) – Fiona a lavé des maisons dans la mer, a arraché les toits d’autres et a coupé l’électricité dans la grande majorité des deux provinces…

Leave a Reply

Your email address will not be published.