Éditorial du Globe : La population du Canada est en plein essor – et nous ne construisons pas assez de maisons

Un immeuble en copropriété est en construction à Toronto le 13 juillet.CARLOS OSORIO/Reuters

La population du Canada est sur le point d’exploser. Et le Canada n’est pas prêt.

Le mois dernier, Statistique Canada a publié un rapport montrant que la population de ce pays a récemment augmenté à près du double du taux du reste du G7. L’agence s’attend également à ce que cette tendance s’accélère, en raison de l’histoire et des plans du gouvernement Trudeau en matière d’immigration élevée et croissante. Les perspectives de croissance moyenne de Statscan prévoient que la population actuelle de 38 millions augmentera de 10 millions d’ici 2043. Sa prévision de croissance élevée est une population de plus de 52 millions. Ces deux éléments signifient une croissance bien supérieure au rythme rapide de ces dernières années.

L’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique vont accueillir la plupart de ces nouveaux Canadiens. Les prévisions de forte croissance de Statscan prévoient plus de deux millions de nouvelles personnes en Colombie-Britannique, près de trois millions de nouveaux Albertains et plus de six millions d’Ontariens de plus.

Et il semble inévitable que la plupart des nouveaux Canadiens vivront dans et autour des plus grandes villes. Statscan n’a pas publié d’estimations au niveau de la ville, mais l’utilisation des prévisions provinciales de forte croissance de l’agence et l’extrapolation de l’histoire récente suggèrent une croissance énorme dans les régions métropolitaines. Calgary, avec 1,6 million d’habitants aujourd’hui, pourrait ajouter environ un million de personnes d’ici 2043. La région métropolitaine de Vancouver et les banlieues de la vallée du Fraser, avec trois millions d’habitants aujourd’hui, pourraient passer au nord de quatre millions. Et la région du Grand Toronto et de Hamilton, qui compte actuellement 7,8 millions d’habitants, pourrait atteindre environ 11 millions.

See also  Leonard Cohen's catalog of songs is sold to Hipgnosis

L’immigration est le moteur. Au cours du quart de siècle, de 1990 à 2014, l’immigration a été en moyenne d’environ 240 000 personnes par an. En 2014, la dernière année complète du gouvernement Harper, il y en avait 260 000. Le gouvernement Trudeau a appuyé sur l’accélérateur. Les projections de 340 000 immigrants par an en 2018 ont été étendues à un objectif minimum cette année de 432 000, et jusqu’à 475 000 en 2024.

Les municipalités et les provinces du Canada agissent comme si elles n’étaient absolument pas au courant de tout cela. Les politiques civiques, notamment en matière de logement, sont encore ancrées dans le passé, la plupart des terrains résidentiels étant réservés aux logements à faible densité. Les municipalités du Canada sont, au mieux, réticentes à modifier ces règles de zonage. Il n’est pas facile de construire de nouveaux logements, et le zonage restrictif rend particulièrement difficile l’ajout de nouveaux logements – et de nouvelles personnes – dans les quartiers établis. Pour ajouter plusieurs millions de nouvelles personnes utilisant l’ancien modèle, le Grand Toronto devra s’étendre bien au-delà des frontières de la RGT – comme c’est déjà le cas.

Les efforts pour assouplir le zonage ont avancé au ralenti, laissant la planification de plus en plus loin derrière la réalité. À Victoria la semaine dernière, après des années de travail et de consultation, le conseil municipal a reporté une décision sur de modestes changements de zonage jusqu’à la fin des élections d’octobre. Le plan était de permettre une densité douce telle que – quelle radicalité ! – maisons de ville aux coins de rue.

See also  Nuclear: France sends "medical products", including iodine, to Ukraine

À Toronto, la ville réfléchit depuis des années à «l’élargissement des options de logement dans les quartiers», mais la portée du changement a été limitée et les décisions continuent d’être repoussées vers l’avenir. Dans les villes entourant Toronto, qui comptent plus de la moitié de la population de la RGT, le changement est encore plus lent.

La construction de logements est en retard sur la demande ; quid du transport en commun ? Les nouvelles ici sont moins mauvaises. La région de Vancouver travaille sur deux grands projets : le métro de Broadway et le SkyTrain vers la banlieue de Langley. Il existe également des plans solides pour le transport en commun rapide par autobus. Les projets ferroviaires du REM de Montréal s’annoncent prometteurs. À Toronto et dans les environs, plusieurs grands projets de transport en commun sont en cours ; certains sont même les bons projets. Mais cela survient après des décennies d’inaction dans les transports en commun. Le TLR Eglinton Crosstown de Toronto – prévu dans les années 1980, annulé dans les années 1990, repensé dans les années 2000, repensé et enfin lancé dans les années 2010 – en est un exemple classique. Ce n’est toujours pas fini.

Le gouvernement fédéral pousse une croissance démographique ambitieuse, il doit donc jouer un plus grand rôle dans le logement, pour s’assurer que la construction continue. D’autres juridictions comme la Californie et la Nouvelle-Zélande ont retiré un certain contrôle des villes. Le gouvernement néo-démocrate de la Colombie-Britannique prévoit la même chose. À Ottawa, les libéraux n’ont pas encore donné suite à leur « accélérateur » de logement de 4 milliards de dollars pour « lutter contre le NIMBYisme ». Lors des dernières élections, les conservateurs ont proposé d’utiliser les fonds fédéraux destinés aux infrastructures pour forcer les villes à permettre une plus grande densité ; le nouveau chef conservateur Pierre Poilievre a un plan similaire pour s’attaquer aux « cas flagrants de NIMBYisme ».

See also  RCMP and OPP take control in Ottawa

L’infrastructure du Canada, surtout le logement, ne suit pas le rythme de la croissance démographique du Canada. Cela doit changer.

Related Posts

long live the waterways in burnaby

Long live the waterways in Burnaby

Rivers, rivers and streams will be celebrated on September 25 as part of World Waterways Day. Demonstrations and activities for young and old will take place from…

gay marriage approved by referendum in cuba

Gay marriage approved by referendum in Cuba

Cuba’s electoral authority announced on Monday that the Family Code, which includes same-sex marriage and surrogacy, had been “approved” by referendum, specifying that the partial results giving…

le district scolaire de kamloops thompson commence la nouvelle année avec

L’adolescent Luca Koleosho a des options internationales, mais aime passer du temps dans le camp du Canada

Son premier contact avec l’équipe canadienne a été quelque peu chaotique. Il faisait partie du camp malheureux de Vancouver en juin lorsque les joueurs ont boycotté un…

the film “eternal spring” will represent canada in the race

The film “Eternal Spring” will represent Canada in the race for the Oscar for Best International Film 2023

The film Eternal Spring by director, screenwriter and producer Jason Loftus alongside screenwriters Masha Loftus and the Pearman brothers and producers Masha Loftus, Yvan Pinard and Kevin…

rent or buy? what awaits the clothing rental industry in

Rent or buy? What awaits the clothing rental industry in Canada

In Canada, a rush of new clothing rental businesses began to appear in the years leading up to the pandemic, offering everything from special occasion or work…

fiona lave des maisons et coupe le courant au canada

Fiona lave des maisons et coupe le courant au Canada

TORONTO (AP) – Fiona a lavé des maisons dans la mer, a arraché les toits d’autres et a coupé l’électricité dans la grande majorité des deux provinces…

Leave a Reply

Your email address will not be published.