Immigrants recherchés pour les petites villes du Canada

Dans la communauté pittoresque mais isolée de Powell River, la responsable de la garderie Marjorie Jones tente de trouver un moyen d’aider six infirmières, qui terminent leurs congés de maternité, à reprendre le travail à l’hôpital local.

«Ils ont besoin de places en garderie pour leurs enfants, mais je n’ai pas les travailleurs», a déclaré Jones, qui dirige le Second Nature Childcare Centre et le Nature’s Way Childcare Centre dans la communauté de Sunshine Coast en Colombie-Britannique.

“Je ne trouve personne sur place, j’ai donc engagé un avocat pour rechercher des travailleurs étrangers, mais les retards dans le traitement des visas et les formalités administratives en matière d’immigration m’ont frustré… il n’y a tout simplement pas assez de travailleurs dans les petites villes comme la nôtre”, a déclaré Jones. MR.

“En plus des infirmières, j’ai des policiers et des ambulanciers paramédicaux ici à la recherche de services de garde d’enfants et je ne peux pas leur trouver de place tant que mes travailleurs étrangers ne sont pas traités”, a déclaré Jones, ajoutant que toute la région est confrontée à la même situation difficile.

Répondre aux besoins du marché du travail

Selon la Fédération canadienne des services de garde à l’enfance, le pays manque d’environ 40 000 éducateurs de la petite enfance, dont une grande partie dans les collectivités rurales et isolées. Environ un tiers des travailleurs de ce secteur sont des néo-Canadiens, comparativement à un quart dans d’autres industries.

“Toute la région ici est touchée par cette pénurie”, a déclaré Jones, ajoutant qu’elle espérait que le plan du gouvernement visant à attirer davantage d’immigrants et de travailleurs étrangers dans les petites villes l’aiderait à continuer de servir sa communauté.

Abordant la question des besoins en main-d’œuvre régionale, le ministre de l’Immigration, Sean Fraser, a annoncé aujourd’hui qu’Ottawa prévoit augmenter les programmes pour répondre aux besoins ciblés du marché du travail local.

« Les programmes régionaux d’immigration économique, comme le Programme des candidats des provinces, sont de plus en plus importants pour la croissance durable de notre pays », a déclaré Fraser, lors du dévoilement Plan des niveaux d’immigration 2023-2025 du Canada.

See also  Sylvain Lelièvre, very present among us!

Le nouveau plan des niveaux vise à accueillir 465 000 résidents permanents en 2023, 485 000 en 2024 et 500 000 en 2025. L’année dernière, le Canada a accueilli plus de 405 000 nouveaux arrivants ⁠— la plus grande arrivée en une seule année.

« En mettant l’accent sur l’immigration régionale, ce plan s’appuie sur les travaux en cours pour renforcer notre système d’immigration et étendre les avantages de l’immigration aux communautés à travers le pays, notamment en soutenant la vitalité des communautés francophones hors Québec. Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a déclaré dans un communiqué.

« Le plan des niveaux d’immigration de cette année aidera les entreprises à trouver les travailleurs dont elles ont besoin, placera le Canada sur une voie qui contribuera à notre succès à long terme et nous permettra de tenir nos principaux engagements envers les personnes vulnérables fuyant la violence, la guerre et la persécution. dit Fraser.

L’annonce d’aujourd’hui intervient alors que le Canada est aux prises avec une grave pénurie de main-d’œuvre ⁠ — plus d’un million de postes vacants ⁠ — et un arriéré historique de traitement des visas avec plus de 2,6 millions de demandes en cours.

Cela fait suite aux appels des ministres provinciaux de l’Immigration de l’Ontario, de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Manitoba qui ont déclaré vouloir plus de contrôle sur le processus d’immigration et être autorisés à choisir les nouveaux arrivants qui ont « les meilleures chances de succès ».

“Nous avons besoin de la capacité de répondre aux besoins en évolution rapide de zones et de communautés spécifiques, avec un système flexible que nous pouvons adapter à l’évolution des besoins économiques et humanitaires”, ont-ils déclaré dans un communiqué. lettre ouverte datée du 26 juillet à Fraser.

See also  Trudeau consulte les provinces sur son intention d'invoquer les pouvoirs d'urgence

Les autres points forts du nouveau plan de niveaux annoncé aujourd’hui incluent :

  • un accent à long terme sur la croissance économique, avec un peu plus de 60 % des admissions dans la classe économique d’ici 2025
  • utiliser les nouvelles fonctionnalités du système Entrée express pour accueillir les nouveaux arrivants possédant les compétences et les qualifications requises dans les secteurs confrontés à de graves pénuries de main-d’œuvre, tels que les soins de santé, la fabrication, les métiers du bâtiment et les STEM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques)
  • réunir plus de familles plus rapidement
  • veiller à ce qu’au moins 4,4 % des nouveaux résidents permanents hors Québec soient francophones
  • soutien aux crises mondiales en offrant un refuge sûr aux personnes persécutées, notamment en élargissant le projet pilote de voies de mobilité économique.

Initiative du siècle qui préconise des politiques visant à porter la population du Canada à 100 millions d’ici 2100, a déclaré que le plan d’aujourd’hui contribuera à tirer parti du bilan déjà solide du Canada en matière d’immigration économique.

« À mesure que la population du Canada continue de vieillir, notre main-d’œuvre diminue et la demande de main-d’œuvre qualifiée est de plus en plus aiguë. Dans le même temps, notre taux de natalité est à son plus bas depuis plus de 100 ans. Comme le recensement récent sortie a montrél’immigration fournit un moyen vital par lequel nous pouvons répondre à la demande croissante de main-d’œuvre », a déclaré le groupe dans un communiqué envoyé par courrier électronique à New Canadian Media.

L’Institut Environics du Canada, en partenariat avec la Century Initiative, a révélé dans un récent sondage que 7 Canadiens sur 10 approuvent les niveaux d’immigration qui permettent à plus de 400 000 personnes d’entrer au pays chaque année.

L’Association canadienne des avocats et avocates en droit de l’immigration (CILA) a noté qu’il reste des défis continus avec le système d’immigration qui ralentissent les efforts du Canada pour faire croître l’économie, réunir les familles et fournir une aide humanitaire.

See also  Les manifestations de COVID-19 menacent le commerce frontalier entre le Canada et les États-Unis

L’association a fait une série de recommandations pour soutenir un système d’immigration canadien encore plus fort, disant IRCC doit rapidement relever les défis informatiques avec ses portails de candidature en ligne.

« Les portails restent criblés de pépins, ce qui rend difficile pour les nouveaux arrivants et leurs représentants de soumettre leurs demandes à IRCC. Cela entraîne à son tour une augmentation du travail pour IRCC en raison de défis administratifs », a déclaré CILA.

CILA a également soulevé des préoccupations concernant le nombre limité d’options fédérales disponibles pour les gens d’affaires immigrants.

« Le gouvernement fédéral ne met pas le Canada en position de maximiser les retombées économiques de l’immigration alors qu’il empêche considérablement les entrepreneurs, les investisseurs et les travailleurs autonomes de pouvoir s’établir de façon permanente dans notre pays.

Merci de partager nos histoires !



Conseiller en développement des affaires – Journaliste primé à plusieurs reprises, Fabian Dawson est un auteur, cinéaste et expert des médias de renommée internationale. Son travail au cours des quatre dernières décennies couvre le monde entier et il est également consultant/conseiller stratégique auprès de diverses entreprises internationales. En tant que rédacteur en chef adjoint de The Province, qui fait partie de la chaîne Postmedia, Dawson a dirigé des initiatives au sein d’un groupe de publications spécial pour fournir un contenu dirigé à diverses organisations. Il a été nommé récipiendaire 2019 du Bruce Hutchison Lifetime Achievement Award aux Jack Webster Awards. Dawson a été invité par les gouvernements de l’Inde, de la Malaisie, de Taïwan, de la Chine, de Hong Kong et des États-Unis à agir en tant qu’observateur/conseiller des médias sur une variété de questions canado-asiatiques. Dawson, exploite désormais FD Media, qui se spécialise dans l’exploitation des actifs éditoriaux pour générer des opportunités de revenus.


Related Posts

Fun Things to Do in Canada’s Capital City

Canada’s capital city Ottawa is located in Ontario, east of Toronto and south of Montreal. The city is named after the Ottawa River. The origin of the…

Evolution: World Leading Provider On Live Casino

Evolution is the world-leading provider of live casino games. With over ten years of experience in the industry, Evolution has developed a strong reputation for providing high-quality…

Is it Better to Play at a Mobile Casino or from a Desktop or Laptop?

Online casinos today can be accessed by fully registered members using almost any modern computing device that can connect to the internet, such as a smartphone, tablet,…

un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant

Un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant pour aligner les flux financiers réglementés par le gouvernement fédéral du Canada sur ses objectifs climatiques

La décision récente de GFANZ d’atténuer la responsabilité des engagements volontaires de zéro net prouve que des plans climatiques exécutoires et crédibles sont nécessaires OTTAWA (Ont.) et…

audio journalism la liberté

Audio journalism – La Liberté

In the era of rapid and bulk consumption of information, where ‘fake news’ blends into current events, it is essential to train the young citizens of tomorrow…

suspended twitter accounts won't be reinstated for weeks, says musk

Suspended Twitter accounts won’t be reinstated for weeks, says Musk

Elon Musk, new owner of Twitter, assured on Wednesday that the accounts that had been suspended from the social network would not be restored for “a few…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *