Le Canada demande à se joindre aux négociations commerciales indo-pacifiques dirigées par les États-Unis

Le secrétaire d’État américain Antony Blinken et la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly quittent une conférence de presse à Ottawa, le 27 octobre.Justin Tang/La Presse canadienne

Le Canada demande à se joindre aux négociations commerciales indo-pacifiques dirigées par les États-Unis, a déclaré la ministre des Affaires étrangères, Mélanie Joly.

Pendant des mois, les chefs d’entreprise canadiens ont exhorté Ottawa à signer les négociations du Cadre économique indo-pacifique pour la prospérité (IPEF), affirmant que ce pays n’aurait pas dû être exclu du lancement en mai dernier.

Mme Joly a annoncé la décision d’Ottawa sur l’IPEF après une rencontre jeudi avec le secrétaire d’État américain Antony Blinken à Ottawa.

Elle a également annoncé que le Canada entamerait de nouveaux pourparlers avec les États-Unis, appelés «Dialogue stratégique Canada-États-Unis sur l’Indo-Pacifique», afin «d’aligner davantage nos approches» sur la région. Le Canada élabore toujours une stratégie diplomatique et économique globale pour l’Indo-Pacifique qui sera dévoilée plus tard cette année.

Yamanouchi : Pourquoi est-il temps de faire pression pour un Indo-Pacifique libre et ouvert ?

Quatorze États participent aux négociations commerciales de l’IPEF, dont l’Inde, l’Australie, le Japon et la Corée du Sud. La Chine ne fait pas partie des pourparlers.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a critiqué l’IPEF comme un effort pour diviser les pays asiatiques et provoquer un découplage des économies étrangères de la Chine.

M. Blinken, pour sa part, a déclaré jeudi que les États-Unis soutenaient l’adhésion du Canada aux pourparlers de l’IPEF, mais a déclaré que la demande nécessiterait le consentement des autres membres des négociations.

See also  Between the cart and the grocery store

Les chefs d’entreprise canadiens ont applaudi l’annonce de Mme Joly. Goldy Hyder, président du Conseil canadien des affaires, a déclaré que la participation aux pourparlers commerciaux du Pacifique « améliorera la crédibilité du Canada dans la région et renforcera nos liens économiques » avec les pays participants.

Alice Hansen, attachée de presse de la ministre du Commerce international Mary Ng, a déclaré que Mme Ng avait travaillé avec la représentante américaine au Commerce Katherine Tai pour rejoindre l’IPEF.

Cela représente une sorte de renversement pour le Canada. En mai, le premier ministre Justin Trudeau avait minimisé l’exclusion du Canada des pourparlers. À l’époque, il a déclaré que le fait que le Canada soit membre d’un autre pacte commercial du Pacifique, l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP), signifie qu’il n’a pas besoin de voir plus d’accès dans la région.

“Heureusement, le Canada a un accord de libre-échange avec le PTPGP et nous avons un accord de libre-échange avec les États-Unis, qui vient d’être renouvelé avec le nouvel ALENA, donc ce n’est pas quelque chose qui nous touche directement”, a déclaré M. Trudeau dans Peut.

Les États-Unis ne font pas partie du pacte commercial transpacifique car en 2017, le président de l’époque, Donald Trump, a retiré le pays des négociations. L’accord transpacifique faisait partie d’une stratégie du président de l’époque, Barack Obama, visant à contrebalancer l’influence chinoise en Asie en inscrivant des règles de style américain en matière de commerce et de protection de la propriété intellectuelle dans la région. Ash Carter, alors secrétaire à la Défense, avait déclaré que le TPP était aussi précieux qu’un “autre porte-avions” en termes d’influence américaine en Asie.

See also  Vladimir Putin through the prism of "paranoia"

La Maison Blanche a déclaré que les nouvelles discussions de l’IPEF ne portent pas sur l’allégement tarifaire sur les importations, mais fournissent plutôt un moyen de résoudre des problèmes allant du changement climatique à la résilience de la chaîne d’approvisionnement et au commerce numérique.

“L’avenir de l’économie du XXIe siècle va être en grande partie écrit dans l’Indo-Pacifique – dans notre région”, a déclaré le président américain Joe Biden lors d’un événement de lancement à Tokyo en mai. “Nous écrivons les nouvelles règles.”

M. Biden a également déclaré en mai qu’il souhaitait que l’IPEF renforce les normes environnementales, du travail et autres dans toute l’Asie.

Deux ministres du cabinet fédéral ont parlé durement à la Chine. Le ministre de l’Innovation, François-Philippe Champagne, a déclaré la semaine dernière à Washington que le Canada souhaite “un découplage, certainement de la Chine, et je dirais d’autres régimes dans le monde qui ne partagent pas les mêmes valeurs”.

La vice-première ministre Chrystia Freeland a déclaré que le Canada devrait mettre fin à toute dépendance à l’égard d’États autoritaires comme la Chine pour des produits vitaux.

Avec des fichiers de Reuters et Associated Press

Related Posts

Fun Things to Do in Canada’s Capital City

Canada’s capital city Ottawa is located in Ontario, east of Toronto and south of Montreal. The city is named after the Ottawa River. The origin of the…

Evolution: World Leading Provider On Live Casino

Evolution is the world-leading provider of live casino games. With over ten years of experience in the industry, Evolution has developed a strong reputation for providing high-quality…

Is it Better to Play at a Mobile Casino or from a Desktop or Laptop?

Online casinos today can be accessed by fully registered members using almost any modern computing device that can connect to the internet, such as a smartphone, tablet,…

un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant

Un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant pour aligner les flux financiers réglementés par le gouvernement fédéral du Canada sur ses objectifs climatiques

La décision récente de GFANZ d’atténuer la responsabilité des engagements volontaires de zéro net prouve que des plans climatiques exécutoires et crédibles sont nécessaires OTTAWA (Ont.) et…

audio journalism la liberté

Audio journalism – La Liberté

In the era of rapid and bulk consumption of information, where ‘fake news’ blends into current events, it is essential to train the young citizens of tomorrow…

suspended twitter accounts won't be reinstated for weeks, says musk

Suspended Twitter accounts won’t be reinstated for weeks, says Musk

Elon Musk, new owner of Twitter, assured on Wednesday that the accounts that had been suspended from the social network would not be restored for “a few…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *