L’Inde et le Canada conviennent de relancer les négociations commerciales et de rechercher un accord de “progrès rapide”

La ministre du Commerce international, Mary Ng, prend la parole lors de la période des questions, à la Chambre des communes, à Ottawa, le 29 novembre 2021.Adrian Wyld/La Presse Canadienne

La ministre du Commerce international, Mary Ng, a déclaré que le Canada et l’Inde ont convenu de reprendre leurs efforts de longue date en vue d’un accord commercial global.

Suite à des réunions à New Delhi avec son homologue indien, Shri Piyush Goyal, Ng a déclaré que les deux pays poursuivraient un accord de “progrès précoce” comme première étape.

Elle dit que cela fournirait un cadre pour l’accord de partenariat économique global, ou CEPA, un accord bilatéral dont les deux pays parlent depuis 2008.

Les objectifs comprennent des engagements de haut niveau concernant les biens et services, l’établissement de règles d’origine, l’élimination des obstacles techniques au commerce et la mise en place d’un mécanisme de règlement des différends.

Le gouvernement du Premier ministre indien Narendra Modi a mis en œuvre un certain nombre de changements politiques et structurels ces dernières années qui ont contribué à ouvrir la porte aux investissements internationaux.

Dans une déclaration conjointe, les deux pays affirment que le commerce bilatéral a considérablement rebondi après la pandémie de COVID-19, atteignant 6,29 milliards de dollars en 2021, soit 12 % de plus que l’année précédente.

Ils espèrent renforcer les échanges et les liens commerciaux dans des domaines clés, tels que les produits agricoles, les produits chimiques, les automobiles, l’énergie, l’électronique et les minéraux et métaux.

Ng et Goyal ont également convenu d’« intensifier les travaux » sur la reconnaissance de la façon dont le Canada aborde la gestion des risques phytosanitaires dans les légumineuses, une exportation majeure qui constitue un aliment de base du régime alimentaire indien.

See also  Djokovic could miss Roland-Garros and Wimbledon

Les légumineuses comme les lentilles et les pois représentent plus de 95 % des exportations agroalimentaires canadiennes vers l’Inde, qui ces dernières années a imposé des droits de douane sur les importations étrangères et renforcé la lutte antiparasitaire dans le but de stimuler la production nationale.

Le Canada ne fumige pas les exportations de légumineuses vers l’Inde et demande depuis longtemps une exemption des règles qui exigent que les cultures soient fumigées avant d’arriver dans le pays.

“Le Canada a salué l’intention de l’Inde d’autoriser l’importation de légumineuses sans pénalité en cas de fumigation à l’arrivée au bromure de méthyle jusqu’à la finalisation d’une approche systémique pour les légumineuses canadiennes”, indique le communiqué conjoint.

Goldy Hyder, PDG du Conseil canadien des affaires, a déclaré que la nouvelle de la reprise des négociations commerciales est un développement bienvenu pour l’économie canadienne.

“En termes simples, il n’y a pas de chemin vers une stratégie indo-pacifique réussie sans passer par l’Inde – qui devrait bientôt devenir le pays le plus peuplé du monde avec l’une des économies à la croissance la plus rapide”, a déclaré Hyder dans un communiqué.

« De nombreux concurrents du Canada agissent rapidement pour renforcer leurs liens commerciaux, y compris à court terme, afin de s’assurer que leurs entreprises ont un net avantage sur ce marché critique. Avec l’annonce d’aujourd’hui, le Canada est bien placé pour être l’une des premières économies avancées à conclure un accord avec l’Inde.

Votre temps est précieux. Recevez la newsletter Top Business Headlines dans votre boîte de réception le matin ou le soir. Inscrivez-vous aujourd’hui.

See also  Racism and discrimination: behind the scenes of Tesla's California factory

Related Posts

Is it Better to Play at a Mobile Casino or from a Desktop or Laptop?

Online casinos today can be accessed by fully registered members using almost any modern computing device that can connect to the internet, such as a smartphone, tablet,…

un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant

Un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant pour aligner les flux financiers réglementés par le gouvernement fédéral du Canada sur ses objectifs climatiques

La décision récente de GFANZ d’atténuer la responsabilité des engagements volontaires de zéro net prouve que des plans climatiques exécutoires et crédibles sont nécessaires OTTAWA (Ont.) et…

audio journalism la liberté

Audio journalism – La Liberté

In the era of rapid and bulk consumption of information, where ‘fake news’ blends into current events, it is essential to train the young citizens of tomorrow…

suspended twitter accounts won't be reinstated for weeks, says musk

Suspended Twitter accounts won’t be reinstated for weeks, says Musk

Elon Musk, new owner of Twitter, assured on Wednesday that the accounts that had been suspended from the social network would not be restored for “a few…

immigrants recherchés pour les petites villes du canada

Immigrants recherchés pour les petites villes du Canada

Dans la communauté pittoresque mais isolée de Powell River, la responsable de la garderie Marjorie Jones tente de trouver un moyen d’aider six infirmières, qui terminent leurs…

a sham victory la liberté

A sham victory – La Liberté

Scott Gillingham was elected mayor of Winnipeg with 53,663 votes for him out of 194,853 voters. With a low turnout (37%), Scott Gillingham will have work to…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *