Ottawa déclare l’état d’urgence alors que la manifestation des camionneurs du Canada paralyse la ville

Le maire de la capitale du Canada a déclaré l’état d’urgence dimanche et un ancien ambassadeur des États-Unis au Canada a déclaré que des groupes aux États-Unis devaient cesser de s’ingérer dans les affaires intérieures du voisin américain alors que les manifestants opposés aux restrictions de Covid-19 continuaient de paralyser le centre-ville d’Ottawa.

Le maire, Jim Watson, a déclaré que la déclaration met en évidence le besoin de soutien d’autres juridictions et niveaux de gouvernement. Cela donne à la ville des pouvoirs supplémentaires en matière d’approvisionnement et de prestation de services, ce qui pourrait aider à acheter l’équipement requis par les travailleurs de première ligne et les premiers intervenants.

Des milliers de manifestants sont descendus à nouveau sur Ottawa ce week-end, rejoignant une centaine qui sont restés depuis le week-end dernier. Les résidents d’Ottawa sont furieux des klaxons incessants, des perturbations de la circulation et du harcèlement et craignent qu’aucune fin ne soit en vue après que le chef de la police l’a qualifié de «siège» qu’il ne pouvait pas gérer.

Le «convoi de camions de la liberté» a attiré le soutien de nombreux républicains américains, dont l’ancien président Donald Trump, qui a qualifié le premier ministre Justin Trudeau de «fou d’extrême gauche» qui a «détruit le Canada avec des mandats insensés de Covid».

« Auparavant, les relations canado-américaines consistaient principalement à résoudre des problèmes techniques. Aujourd’hui, le Canada est malheureusement confronté à des politiciens américains radicaux qui s’impliquent dans les questions intérieures canadiennes. Trump et ses partisans sont une menace non seulement pour les États-Unis mais pour toutes les démocraties », a tweeté Bruce Heyman, ancien ambassadeur américain sous le président Barack Obama.

Heyman a déclaré « qu’en aucun cas un groupe aux États-Unis ne devrait financer des activités perturbatrices au Canada. Point final. Arrêt complet.”

Après que le site de financement participatif GoFundMe a déclaré qu’il rembourserait ou redirigerait vers des œuvres caritatives la grande majorité des millions recueillis par les manifestants qui protestaient dans la capitale canadienne, d’éminents républicains américains comme le gouverneur de Floride Ron DeSantis se sont plaints.

Mais GoFundMe avait déjà changé d’avis et avait déclaré qu’il rembourserait à tous. Le site a déclaré avoir coupé le financement des organisateurs car il avait déterminé que l’effort violait les conditions de service du site en raison d’une activité illégale.

Le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, l’a qualifié d’occupation.

Le procureur général du Texas, Ken Paxon, a tweeté : « Des Texans patriotes ont fait un don à la noble cause des camionneurs canadiens. Et le sénateur texan Ted Cruz a déclaré sur Fox News que “le gouvernement n’a pas le droit de vous forcer à vous conformer à leurs mandats arbitraires”.

« Pour certains politiciens américains de haut rang, le patriotisme signifie louer une foule pour assiéger une capitale du G7 », a tweeté Gerald Butts, un ancien conseiller principal de Trudeau.

Dans la plus grande ville du Canada, Toronto, la police a contrôlé et plus tard mis fin à une manifestation beaucoup plus petite en installant des barrages routiers et en empêchant les camions ou les voitures de s’approcher de la législature provinciale. La police est également intervenue pour dégager une intersection clé de la ville.

Des manifestants protestent contre les mandats et les restrictions du vaccin Covid au centre-ville de Toronto le 5 février. Photographie : Anatoli Cherkasov/NurPhoto/Rex/Shutterstock

De nombreux Canadiens ont été scandalisés par le comportement grossier des manifestants. Certains manifestants ont allumé des feux d’artifice sur le terrain du Mémorial national de guerre vendredi soir. Un certain nombre ont porté des pancartes et des drapeaux avec des croix gammées le week-end dernier et ont comparé les mandats de vaccination au fascisme.

Les manifestants ont déclaré qu’ils ne partiraient pas tant que tous les mandats et les restrictions de Covid-19 n’auront pas disparu. Ils demandent également la destitution du gouvernement Trudeau, bien qu’il soit responsable de quelques-unes des mesures, dont la plupart ont été mises en place par les gouvernements provinciaux.

See also  Beachclub: $ 1.8 million showdown with the tax authorities

Related Posts

un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant

Un nouveau rapport montre pourquoi des réglementations sont nécessaires maintenant pour aligner les flux financiers réglementés par le gouvernement fédéral du Canada sur ses objectifs climatiques

La décision récente de GFANZ d’atténuer la responsabilité des engagements volontaires de zéro net prouve que des plans climatiques exécutoires et crédibles sont nécessaires OTTAWA (Ont.) et…

audio journalism la liberté

Audio journalism – La Liberté

In the era of rapid and bulk consumption of information, where ‘fake news’ blends into current events, it is essential to train the young citizens of tomorrow…

suspended twitter accounts won't be reinstated for weeks, says musk

Suspended Twitter accounts won’t be reinstated for weeks, says Musk

Elon Musk, new owner of Twitter, assured on Wednesday that the accounts that had been suspended from the social network would not be restored for “a few…

immigrants recherchés pour les petites villes du canada

Immigrants recherchés pour les petites villes du Canada

Dans la communauté pittoresque mais isolée de Powell River, la responsable de la garderie Marjorie Jones tente de trouver un moyen d’aider six infirmières, qui terminent leurs…

a sham victory la liberté

A sham victory – La Liberté

Scott Gillingham was elected mayor of Winnipeg with 53,663 votes for him out of 194,853 voters. With a low turnout (37%), Scott Gillingham will have work to…

the thetford mines hospital on the brink of a service

The Thetford Mines Hospital on the brink of a service failure

Every day, the Thetford Mines Hospital “closes” to a breakdown in service. For lack of personnel in the laboratory, deliveries and major operations could be moved out…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *